top of page

Au secours, mon chat a des puces !


Les beaux jours arrivent et avec eux, le retour des indésirables tels que les tiques et les puces. Chat qui se gratte sans cesse ? Piqûres au niveau de vos pieds et de vos jambes ? Même si vous vivez en appartement et que votre chat ne sort pas, il est tout à fait possible que ces signes soient révélateurs d'une infestation de puces… Pas de panique ! On vous dit tout pour vous en débarrasser rapidement.


Reconnaître les puces


Les puces mesurent quelques millimètres seulement et se déplacent très rapidement. Présentes sur nos animaux seulement quelques heures par jour pour se nourrir, c'est ensuite dans leur environnement qu'elles pondent leurs oeufs dans les 24h à 48h, infestant ainsi très rapidement nos maisons. Difficile donc de les repérer. Outre les signes cutanés sur votre animal, démangeaisons intenses et séances de toilettage plus fréquentes que d'habitude, quelques autres signaux peuvent néanmoins vous alerter.


Premier indice, vous vous grattez vous aussi et repérez de petites piqûres, en particulier au niveau des membres inférieurs. Mais en plein été, difficile de faire la différence avec de simples piqûres de moustiques. Pour en avoir le coeur net, le mieux est de brosser le dos de votre chat à rebrousse poil avec un peigne fin. Essuyez ensuite le peigne dans un essuie-tout ou un mouchoir blanc. Si vous remarquez des petites tâches noires, il s'agit sûrement de déjections de puces. Pour en être sûr, humidifiez légèrement le papier. Si elles deviennent rouges, c'est qu'elles contiennent du sang ce qui confirme le diagnostic.



Traiter efficacement son animal


Plus de doutes, votre chat a bien des puces. Il faut désormais le traiter au plus vite pour éviter qu'elles n'envahissent davantage la maison. Plusieurs solutions existent.


Disponibles sur prescription médicale, les comprimés à action combinée sur les puces et les tiques agissent en quelques heures sur les parasites déjà présents sur votre animal et préviennent les réinfestations pendant un mois. Aromatisés à la vanille, ils sont facile à administrer et permettent de lutter contre les puces sur la durée.

Les pipettes ou "spot-on" à appliquer directement sur la peau du chat, entre les omoplates pour qu'il ne puisse pas lécher le produit, ont également la plupart du temps une action combinée contre les puces et les tiques. Tout aussi efficace que les comprimés, leur action est souvent plus rapide mais présente un risque si vous avez des enfants en bas âge susceptibles de toucher votre chat et d'ingérer accidentellement le produit par la suite. En fonction des principes actifs utilisés, leur utilisation peut être associée à celle des comprimés pour une efficacité maximale. Comme pour les comprimés, la protection contre les puces et tiques dure en général un mois.

Il existe enfin des colliers anti-puces ainsi que des aérosols à vaporiser directement sur le pelage de votre chat. Néanmoins, ces solutions moins efficaces ne sont pas sans danger. Plusieurs colliers anti-puces ont d'ailleurs été rappelés par l'ANSES en raison des réactions allergiques qu'ils provoquaient chez les animaux et les enfants. De la même manière, les sprays et aérosols peuvent être trop agressifs pour le derme de votre chat.


Dans tous les cas il est donc préférable de demander conseil à votre vétérinaire pour trouver la solution la plus adaptée à votre compagnon à moustaches. Lui seul saura vous orienter pour choisir le traitement le plus adapté à votre animal ainsi qu'à votre mode de vie. Il est notamment important de respecter les dosages correspondant au poids de votre chat et de ne pas combiner les traitements à l'aveugle car même s'il est tentant de déployer les grands moyens en cas d'infestation par les puces, à vouloir trop en faire on risque la surdose !


Agir sur l'environnement


Pour lutter efficacement contre les puces, il ne suffit pas de traiter votre animal. Il est indispensable de traiter en parallèle son environnement en se concentrant en particulier sur les coins de la maison où votre chat a l'habitude de passer du temps : lits, panier, canapé…


Si l'infestation est vraiment massive, on peut avoir recours à des diffuseurs ou "foggers" qui permettent de déparasiter l'ensemble de l'intérieur en diffusant un gaz insecticide en votre absence. Comme tout insecticide, ces produits restent néanmoins toxiques et il est préférable de les éviter en première intention.


Des alternatives plus naturelles existent, notamment sous forme d'aérosol à base de diméticone, une substance qui permet d'agir sur les puces à tous les stades de leur développement en les immobilisant dans une enveloppe collante. Efficace pendant six semaines, cette solution présente l'avantage d'être inodore et sans danger pour l'organisme. Attention en revanche, en cas de vaporisation sur une surface lisse, comme un parquet par exemple, elle a le défaut de rendre le sol extrêmement glissant !


Prévenir la récidive


En combinant une action sur votre animal et dans votre maison, vous devriez venir à bout des puces assez rapidement. Pour éviter la réinfestation, il convient néanmoins de réadministrer un anti-parasitaire tous les mois pendant les deux à trois mois suivant l'infestation initiale, puis chaque année au printemps. Il est également important de bien administrer un vermifuge à votre chat au moins une fois par an et au moment de l'infestation par les puces. En effet, celles-ci sont souvent porteuses du ténia, un vers intestinal qui contamine les chats lorsqu'ils effectuent leur toilette.


En général, votre vétérinaire vous prescrira anti-parasitaire et vermifuge lors de votre visite annuelle. C'est pourquoi il est important de ne pas la manquer, même pour un chat d'appartement ! En effet, il est très facile de ramener des oeufs de puces sous nos chaussures et de contaminer nous-mêmes notre environnement, d'autant qu'ils sont très résistants. Lorsque les températures deviennent plus clémentes, les oeufs éclosent et c'est alors que les puces colonisent notre animal et se mettent elles-mêmes à pondre de nouveaux oeufs ! Alors même lorsque notre chat ne sort pas, on ne manque pas la visite annuelle chez le vétérinaire qui est également l'occasion de faire le point sur son état de santé général et sur son poids, particulièrement à surveiller pour les chats sédentaires.

Vous avez encore des questions concernant la santé de votre animal ? L’ensemble de nos garanties chien et chat incluent un service d’assistance. Conseils sur l’alimentation, conditions de voyage, adresses utiles, nos conseillers vous répondent par téléphone !


Comments


bottom of page